Sur son blog personnel, Matt Cutts reparle à nouveau du « guest blogging SEO », réexpliquant une fois de plus qu’il est question de spam et que d’ici peu, ceux qui adopteront encore cette pratique pourraient en subir de fâcheuses conséquences.

 

Par le passé, Matt Cutts a, à plusieurs reprises, évoqué le concept du guest blogging SEO, en octobre et novembre 2013, en juillet, octobre et décembre 2013. Il s’agit en fait de proposer un article sur son blog, écrit par un rédacteur rémunéré, et cet article servira avant tout à créer des liens vers le site du rédacteur. De prime abord, son message était bien net : le guest blogging SEO est purement et simplement du Spam et Google fera en sorte d’en venir à bout.

 

Si certains webmasters n’ont pas encore saisi le message, Matt Cutts met l’accent sur cette notion sur son blog personnel et précise encore une fois que payer pour du PageRank constitue une activité prohibée et est de ce fait dangereuse.

 

Bien évidemment, cela est inclut dans la tactique de FUD de Google. Dans tous les cas, dans les mois à venir, on pourra croire que des actions plus drastiques seront menées par le moteur, vis-à-vis des sites adoptant ce genre de stratégie.

 

Ainsi, en 2014, si vous employez le guest blogging pour obtenir des liens, vous allez sûrement devoir cesser car, cette technique est devenue trop « spammy », indique Matt Cutts sur son blog. Pour éviter ce genre de problèmes suivre les conseils d’une agence spécialisée dans le référencement est vivement conseillé.

 

Dans son nouveau billet, ce bloggeur prend à titre d’exemple un courriel qui lui a été transmis lui suggérant de rédiger un article de qualité sur un quelconque thème, en échange duquel il obtiendrait un lien « dofollow ». Cette stratégie va à l’encontre des instructions de Google, et est par conséquent soumise à des sanctions.

 

Matt Cutts admet que la technique du guest blogging a été démarrée de manière parfaitement légale. Cependant, les SEO s’en sont servis abusivement, et l’ont dénaturée en la dépouillant de sa légitimité.

 

Prenant conscience de la lourdeur de ses propos contre le guest blogging à des fins SEO, Matt Cutts a par la suite modéré ses arguments en inscrivant dans un post scriptum que la pratique du guest blogging a toujours lieu d’être adoptée, et que l’on rencontre tout de même du guest blogging de qualité. Il a même remplacé le titre de son billet par « le guest blogging à des fins SEO ». Matt Cutts indique enfin qu’il souhaite premièrement solliciter les bloggeurs à prendre garde aux propositions de guest blogging.