bijoux diamantLa vulgarisation du diamant synthétique et l’emploi de la platine permettent aux joailliers de créer de fantastiques bijoux dont les qualités surpassent celles des parures classiques. De méthodes de traitement innovantes permettent de camoufler les imperfections des pierres précieuses et des pierres fines. Ces techniques optimisent la couleur et l’apparence des gemmes. Certains procédés sont autorisés par la loi tandis que d’autres sont interdits.

Les traitements admis par la loi

Des procédés traditionnels permettent aux joailliers de combler les cavités et les fissures susceptibles de se trouver dans les émeraudes. Aussi, ils immergent les pierres précieuses dans des bains d’huile naturelle et incolore. Au fil du temps, l’huilage doit être appréhendé régulièrement. Dans ce cas, le porteur peut confier le bijou à son joaillier.

Le procédé thermique est couramment utilisé pour embellir la famille de corindon comme les rubis et les saphirs. Cette technique de chauffage permet d’optimiser la qualité de la couleur ainsi que l’apparence de ces gemmes afin de répondre aux exigences de la clientèle.

Les embellissements tolérés sous condition

Les techniques d’embellissement tolérées par la loi se focalisent sur des traitements par diffusion. À l’issue du traitement, les saphirs pâles approchent les couleurs idéales appropriées à ces gemmes et les rubis adoptent des coloris profonds très sollicités. La description de ces procédés doit être notée dans le certificat du bijou et le joaillier doit inscrire la mention « pierre traitée » dans la facture.

D’après la loi, le rubis ayant subi les traitements au plomb est considéré comme un « rubis composite ». Le client doit connaître cette qualité particulière de la gemme avant de conclure l’achat d’une pierre transformée.

Les procédés inadmissibles

Certains procédés sont strictement interdits par la loi. Tel est le cas de l’huilage des émeraudes avec de l’huile colorée ou le collage de cette pierre précieuse. Dans tous les cas, l’emploi du diamant synthétique est désormais reconnu au niveau mondial. Pour reconnaître des bijoux en diamant authentiques d’un substitut, des mentions obligatoires sont inscrites dans le certificat d’une pierre.