Les toitures en TPO et en EDPM sont des systèmes de couverture composés de membranes monocouches.  Ils sont souvent utilisés sur les toits plats et se présentent sous diverses caractéristiques. Sur quels critères faut-il donc porter son choix ? C’est avant tout une question de préférence et de budget. Dans tous les cas, savoir pertinemment les caractéristiques de ces deux alternatives va permettre à tout un chacun de faire aisément un choix. Voici donc les informations nécessaires à connaitre avant de s’investir.

Les toitures en TPO

Elles sont faites à partir de thermoplastique polyoléfine. En d’autres termes, il s’agit d’un mélange de plastique de haute densité. Il y a quelque temps, elles étaient surtout présentes sur les infrastructures industrielles. Depuis, de plus en plus de particuliers l’ont appliqué sur leur habitation.

Les atouts et inconvénients d’une toiture en TPO

De par sa résistance aux intempéries et surtout à la chaleur, un toit couvert de TPO présente généralement une bonne longévité. Par ailleurs, le plus dans ce matériau réside dans son installation qui nécessite moins de colle, donc plus économique et écologique. Sur le long terme, le propriétaire n’aura pas besoin de réaliser un entretien régulier. Ce toit en plastique a une bonne résistance aux rayons UV, insectes, intempéries tout en gardant un excellent esthétisme.

En outre, le bémol dans un toit avec couverture TPO est le fait que la fabrication demande beaucoup d’énergie. En même temps, le revêtement devrait être réalisé par des experts en travaux de toitures. En effet, une mauvaise installation peut les rendre fragiles.

Les toitures en EDPM

Cette toiture en fibres plastiques est composée d’éthylène, de propylène, de diène et de monomères.  L’ensemble formé par ces éléments forme un matériau caoutchouteux parfaitement adapté aux endroits les plus exposés aux rayonnements solaires. Il peut se dilater et reprendre sa forme originelle selon le climat. Depuis quelques années, beaucoup d’architectes comme des constructeurs spécialisés en toitures plates le recommandent.

Les avantages et les problèmes avec la toiture en EDPM

D’une manière générale, une couverture en EDPM a une durée de vie de 50 ans. Le plus grand avantage dans l’usage de cette technique est que le système installé a une bonne compatibilité avec les nouveaux dispositifs écologiques. En effet, à part leur faible impact sur l’environnement, les matériaux composant chaque pièce peuvent être réutilisés.

D’autre part, actuellement, certains constructeurs et professionnels en travaux de toiture proposent ce type de revêtement comme base d’une toiture végétalisée. Cette disposition est due au fait que l’installation a une excellente étanchéité et peut résister contre la pourriture et le contact prolongé avec l’humidité.

Il n’y a pas grand problèmes dans cette toiture en fibres plastiques à part son coup qui reste un frein pour l’acquisition. Cependant, d’ici quelques années, la concurrence dans le domaine des travaux de couverture va surement les rendre plus accessibles.

Enfin, les caractéristiques de ces deux types de toitures sont différentes. Il incombe donc au propriétaire de trouver le compromis idéal pour combler ses besoins tout en renforçant les caractéristiques de sa maison. Dans tous les cas, ces matériaux recyclables vont longtemps rester sur le marché et figureront bien sur les nouvelles constructions.