Grâce à leur excellente vitesse et leur résistance, les VTT électriques sont devenus les moyens les plus adaptés aux dures randonnées. Néanmoins, ils nécessitent un entretien spécifique. Voici une liste des choses à faire pour leur redonner vie

Le nettoyage

Après avoir parcouru une traversée de massif, des recoins difficiles et des parcours des moins empruntés, le vtt electrique se trouve dans ses plus mauvais états. Il nécessite premièrement un nettoyage spécifique. Il faut un nettoyage classique et jamais avec un nettoyage au Karcher ou avec un jet d’eau à haute pression. Le côté électrique risquera de s’endommager. Il faut également nettoyer toutes les salissures du capteur de pédalage avec un chiffon doux ou une éponge humidifiée. Avec le même chiffon ou la même éponge, il faut aussi nettoyer le moteur si besoin. Il faut aussi penser à nettoyer la rondelle magnétique. Dans tous les cas, il faut éviter d’immerger complètement son vélo pour ne pas dysfonctionner son système électrique.

Les freins et les pneus

Généralement, l’entretien des freins d’un vtt electrique est le même que celui d’un vélo mécanique. Il faut les entretenir régulièrement. Il faut savoir bien les resserrer. Il faut également ajuster l’angle de patins des freins et la faire entrer en contact avec la jante. Le bruit strident des freins doit certainement disparaître après cette opération. Pour le cas d’un frein à disque, il ne faut surtout pas aussi mettre de l’huile ou d’autre lubrifiant sur le disque ou sur l’étrier du frein. Cela contaminera ses plaquettes et réduira sa performance. Il est également recommandé de gonfler les pneus à bonne pression, soit à 3,8 bars au minimum. Et pour réduire les risques de crevaison, adopter un système anti-crevaison serait une bonne alternative.

La batterie et le moteur

Pour l’entretien de la batterie, elle doit subir 2 à 3 cycles de charge et décharge pour optimiser sa puissance. Une batterie perd inévitablement 1 % de sa charge chaque jour, mais le mieux c’est de la charger complètement tous les 2 mois au maximum. La durée du chargement doit comprendre entre 6 à 8 heures et le déchargement tous les 30km. Il faut charger la batterie dans un endroit en sécurité : sec, ventilé et à température d’entre 15 à 30 °C. Pour le cas du moteur, il faut premièrement bien choisir un moteur electrique à performances adaptées à votre besoin. Il y a certains moteurs qui ont tendance à chauffer. Le moteur ne nécessite que le nettoyage.