Exercer la médecine en France est soumise à quelques conditions, surtout pour les médecins étrangers. Conformément aux articles L. 4111-1 et L. 4221-1 du Code de la santé publique donc, l’exercice de la médecine en France est soumis à des conditions de nationalité, d’inscription au tableau de l’ordre des médecins, ainsi que de diplômes. Cependant, pour les médecins ne remplissant pas l’ensemble de ces conditions, ils peuvent être autorisés à exercer en France, mais seulement par arrêté individuel du ministère de la Santé.

Les trois principales conditions à remplir pour l’exercice médical en France

En France, le marché de l’emploi médical est particulièrement régi par des textes de loi spécifiques. Pour ceux qui désirent intégrer l’univers professionnel de la médecine en France donc, il leur faudra remplir trois conditions principales, à savoir la détention d’un diplôme de médecine français ou son équivalent reconnu. Il faudra également être de nationalité française, ou du moins d’un pays membre de l’Espace Economique Européen (EEE), ainsi d’Andorre, du Maroc et de la Tunisie. L’inscription au sein de l’Ordre des médecins est également obligatoire pour pouvoir exercer en toute légalité sa profession en tant que médecin. Il faut savoir toutefois que ce sera en fonction de la nationalité du médecin et de son diplôme que sera défini le processus d’admission pour l’exercice de la médecine en France. Dans le cas où le médecin détient un diplôme de nationalité non reconnu en France, mais validé par l’un des pays membres de la zone EEE, il peut faire une demande d’examen de son diplôme au sein du ministère de la Santé qui lui accordera par la suite ou non l’équivalence.

Le cas pour les médecins hors Union européenne

Les médecins étrangers détenant un diplôme de médecine hors Union européenne peuvent également prétendre à l’exercice de la médecine en France. Cependant, ils doivent avant tout remplir plusieurs conditions, car même si la France manque véritablement de personnel dans le secteur de la santé, l’accès au marché de l’emploi médical est toujours soumis à certaines conditions. En effet, vous devrez avant tout détenir un diplôme de médecine français ou son équivalent reconnu ou d’un diplôme de médecine des pays ayant signés les conventions d’établissements, dont Congo, Gabon, Sénégal, Mali, Togo, Tchad et la République de Centrafrique parmi d’autres. Il vous faudra être également de nationalité d’un pays de la zone EEE ou d’Andorre, de Marco et de Tunisie. Si vous avez rempli ces conditions, vous pourrez par la suite passer par la PAE ou Procédure d’Autorisation d’Exercice.