Téléviseurs, les boîtiers décodeurs, les imprimantes et les consoles de jeux : il y a aujourd’hui environ 14 milliards d’appareils connectés sur Terre. Selon un rapport de l’Agence internationale de l’énergie, ce chiffre atteindra les 50 milliards d’appareils dans quelques années pour une consommation de 1.140 térawattheures par an. Cependant, jusqu’à deux tiers de cette consommation représente de l’énergie gaspillée, puisque pour la majorité de ces appareils, la plus grosse part de l’énergie est consommée pendant qu’ils sont en mode veille

 

Un gâchis très coûteux

Selon l’IEA (International Energy Agency) cette inefficacité a représenté en 2013 une dépense d’environ 60 milliards d’euros.Prenons l’exemple des décodeurs pour les téléviseurs. En 2010, aux États-Unis, il y avait plus de 160 millions de ces boîtiers branchés en permanence afin de répondre aux demandes provenant du réseau. Le résultat, selon ce rapport est que ces boîtiers ont consommé plus que la consommation annuelle en énergie de l’Islande, soit 2 milliards de dollars en factures d’électricité pour leurs propriétaires.

 

Les solutions pour réduire ce gâchis

 

La solution la plus évidente est évidemment d’éteindre complètement les appareils quand ils ne sont pas en état d’utilisation, tant que le besoin de rétablir une connexion de réseau ne pose pas de problème. Lors de l’achat de nouveaux appareils, on peut également vérifier la présence du label européen Energy Star, qui témoigne de l’efficacité énergétique d’un produit et permet de choisir des gadgets électroniques moins gourmands. Le critère n’est pas anodin, ni pour le porte-monnaie ni pour la planète : les appareils en mode veille absorbent 6 % de la consommation mondiale annuelle en électricité!

Pourtant, selon l’IEA, la cause première de tout ce gaspillageest la mauvaise qualité de la technologie de veille utilisée dans bon nombre des appareils connectés. L’agence lance donc un appel aux fabricants, qui devront utiliser des composants plus efficaces et des logiciels permettant de mieux gérer la consommation en énergie.Si ces mesures sont effectivement mises en place et si les gouvernements nationaux mettent en place les politiques nécessaires (sanctions et primes), la consommation de ces appareils pourrait diminuer de 65 % !

 

Cette situation fait partie de la problématique plus globale de mieux gérer les ressources d’énergie au quotidien. Outre ces appareils connectés, pensez également au gâchis engendré par un système de chauffage vieillissant. En effet, grâce à des solutions de chauffages électriques Rothelec, combinées à la domotique, vous pourrez économiser jusqu’à 45% sur votre facture énergétique !